Foundation Shabab Indépendant

La fondation Shabab indépendants  (ISF) est un organisme sans but lucratif enregistré auprès du Ministère de la Solidarité sociale et active depuis 2010 dans plusieurs domaines

Les Activites

1. Organiser les ateliers d'art pour développer les compétences des artistes et des écrivains, et développer leurs talents.

2. L'établissement d'un espace pour les arts et les spectacles (théâtre, cinéma, beaux-arts, et séminaires) et une bibliothèque.

3. Travailler à se répandre et à développer des représentations théâtrales et des projections de cinéma

4. Organisation de festivals locaux et internationaux.

5. Préparer et produire des spectacles de théâtre et de films

6. La création d'un institut privé, des collèges ou des écoles, après approbation des autorités connexes.

7. L'extension des activités de l'ISF aux gouvernorats égyptiens, pour diffuser nos objectifs.

8. Soutenir et documenter le domaine d'art indépendant et les artistes, en offrant aux artistes une protection contre les risques professionnels.

9. La publication de documents qui servent les objectifs de la fondation et de l'usage de l'Internet.

10. Établir un club de services culturels à présenter les arts aux habitants de quartier.

11. Offrant des espaces pour les spectacles d'art et des séminaires en Egypte.

12. Établir toutes les connexions necessaires pour la coopération avec les institutions qui travaillent dans des domaines ou des activités similaires au niveau local ou international.

Le Festival du Louxor pour le film African.

Le Festival du Louxor pour le film African (LAFF) est l'un des projets de l 'ISF. c'était  l'idée de l'auteur Sayed Fouad et réalisatrice Azza Elhosseiny, comme les films africains ne sont pratiquement pas projetés en Egypte. En outre, Louxor a guère de manifestations culturelles ou artistiques, et a donc été choisi pour décentraliser  les événements culturelles ou artistiques toujours oraginzed au Caire et en Alexandrie. 

Pour la première fois en Egypte, une ONG organise un événement avec une telle grande calibre et de haute qualité.La fondation  Shabab indépendants (ISF) qui organise LAFF est une entité à but non lucratif.

Le succès de l'ISF est le résultat de la compétence de ses fondateurs comme activistes culturels qui croient en la nécessité et l'importance de communiquer avec le monde en général et l'Afrique en particulier. Il est également construit sur ​​la capacité de son conseil d'administration dans la représentation de l'Egypte dans les activités locales et internationales.

ISF a commencé à travailler sur le festival depuis la mi-2010 et le resultat de ses efforts ont abouti à de nombreux partenariats, allant du ministère de la Culture en Egypte à des réseaux internationaux.

Résultats obtenus:

Le Festival du film de Louxor a eu un certain nombre de résultats ciblés, dont plusieurs ont été atteints:

1 - Environ 110 jeunes réalisateurs de 37 pays africains ont été formés à la réalisation d'un court métrage dans le cadre d'un budget abordable, sous la supervision du le réalisateur éthiopien primé Haile Grima

2 - Environ 75 courts métrages ont été réalisés lors du précédent atelier, tous tournés à Louxor.

3 - Un documentaire de 75 minutes a été produit sous la supervision du réalisateur égyptien Khairy Bishara.

4 - Des ateliers artistiques ont eu lieu dans les domaines du cinéma en Mauritanie - Soudan - Burundi - Maroc accompagnés de Semaines du cinéma égyptien

5 - Le Festival du film africain de Louxor est ciblé par les cinéastes des pays africains pour leur participation et leur interaction.

6 - Création du fonds «Etisal» pour soutenir le film africain en 2013. Huit courts métrages et un certain nombre de longs documentaires ont été produits et 2 longs métrages ont été développés, tous issus de 16 pays africains différents.

7 - Contribution pour faire de la ville de Louxor une destination culturelle / touristique dans tous les forums pertinents.

8 - Créer des partenariats et des protocoles de coopération avec un grand nombre de festivals africains atteignant 28 festivals à l'intérieur et à l'extérieur du continent.

9 - Création de 3 clubs de cinéma pour le cinéma africain au Caire, à Alexandrie et à Louxor en coopération avec le ministère de la Culture.

Dernières Nouvelles