Activity

Activity

UNE PLATE-FORME D’UN NOUVEAU MARCHÉ DU FILM AFRICAIN POUR CONNECTER LE FILM AFRICAIN AVEC LE RESTE DU MONDE

La mission d’ETISAL est de fournir aux besoins des jeunes cinéastes africains pour exprimer librement leurs compétences et leurs talents à travers le cinéma et à promouvoir leurs travails au tour du monde.

Les courts-métrages africains sont un " sauveur de vie» pour les jeunes cinéastes (Âgés de 18  à 30 des deux sexes) qui sont marginalisés en termes de production et de distribution. Bien que les jeunes cinéastes représentent un potentiel important pour l'avenir de l'industrie dans le continent, les fonds ne sont pas disponibles.

Au cours de sa deuxième édition en 2013, LAFF organisé des réunions préparatoires pour ETISAL avec les producteurs, réalisateurs, directeurs des festivals, qui ont recommandé la mise en place d'un fonds pour les jeunes cinéastes africains, la création d'un marché du film africain pour la promotion et la distribution, en utilisant la technologie numérique moderne, et en créant une base de données et une bibliothèque numérique des films africains .

ETISAL aidera avec un fonds de 100000 $ pour soutenir la production de 10 courts-métrages au cours de 2014. Pour le reste des recommandations, ETISAL vise à établir des partenariats avec des autres festivals du film africain et aussi avec les entreprises de distribution et des chaînes de télévision. Par conséquent, en soutenant la production, la promotion et la distribution de courts-métrages africains , ETISAL donne l'égalité des chances pour les jeunes cinéastes africains à promouvoir la diversité culturelle et la liberté d'expression.

LAFF va ajouter un nouveau programme appelé espace d'établir des partenariats (STEP)

Ce programme, qui débutera en 2015 vise à assumer les jeunes cinéastes du continent africain et de la diaspora, en pré ou postproduction de leur premier ou second long narratif . STEP permettra de financer 5 projets sélectionnés.

Azza El-Housseiny
Fondatrice d’ETISAL

Dernières Nouvelles