Discussion ouverte pour le livre, 50 ans de cinéma africain

Discussion ouverte pour le livre, 50 ans de cinéma africain

Discussion ouverte pour le livre, 50 ans de cinéma africain

  • Avec la présence de l'auteur, une discussion ouverte pour le livre (cinquante ans de cinéma africain, Singularité plurielle) écrit par la journaliste Catherine Ruelle a eu lieu à la bibliothèque publique de Louxor. Mme Azza El Hosseiny, directrice de LAFF et la traductrice Soheir Fahmy ont assisté à la discussion menée par le critique Hala El Mawy.

    Le directeur Azza El Hosseiny a exprimé sa profonde impression d'avoir ce livre imprimé lors de cette édition de LAFF malgré tous les problèmes et le manque de fonds LAFF face récemment. Le livre – a ajouté Azza - est un document très important de l'histoire du cinéma africain, plein de détails et d'informations.

    L'écrivaine française Catherine Ruelle a dit qu'elle avait de très bonnes relations avec tous les cinéastes africains en raison de son travail auparavant comme rédactrice en chef de plusieurs programmes de radio politiques et cinématographiques. Et elle a découvert que le cinéma africain est toujours connecté et influencé par la politique dans le continent noir. Cette vision est devenue plus claire après son mariage d’un cinéaste algérien.

    Ruelle a ajouté que tous les articles et recherches écrits par des cinéastes ou des critiques sur le cinéma africain a été inclus dans son livre pour obtenir un regard plus vaste sur le cinéma africain à travers leurs expériences de vie. Le livre a d'abord été publié dans son édition française pendant le festival FESPACO célébrant cinquante ans de cinéma africain à ce temps, aussi le début de beaucoup de nouvelles expériences cinématographiques des pays africains nouveaux libérés.

    La traductrice Soheir Fahmy a parlé de l'expérience très fructueuse qu'elle a obtenue en traduisant ce livre intéressant et important qui montre une image réaliste du cinéma africain. Elle a également remercié le festival de Louxor pour le film africain qui a enrichi notre culture en présentant ce monde riche et large du cinéma africain à travers l'expérience des cinéastes africains et critique de cinéma en Afrique.

    Soheir a ajouté que le livre est une addition importante pour enrichir la bibliothèque arabe, spécialement que le choix des articles et des recherches a été très intelligent et présente la variété et la pluralité des expériences de vie des cinéastes africains

Dernières Nouvelles